Le monde du café a changé et une réelle valorisation des productions semble aujourd’hui possible. Dans les pays producteurs, une vraie conscience « caféologique » s’est fait jour. Le café n’est plus seulement cette plante coloniale que l’on expédie en Europe ou en  Amérique du Nord. C’est désormais un patrimoine national que l’on consomme sur place auquel des producteurs passionnés attachent un soin comparable à celui de nos vignerons ou de nos oléiculteurs.



Du côté des consommateurs, sous l’impulsion de mouvements comme celui des Barista ou sous l’influence de campagnes promotionnelles intensives de grandes marques, le consommateur est désormais prêt à payer cher un café dont il attend un plaisir gastronomique complet. AVPA se propose donc d’accompagner cette évolution en cours. 

 


Il s’agit tout d’abord de rendre son rôle central au producteur. Ce sera désormais le caféiculteur qui devra tenir la vedette. Comme le vigneron chez nous, il doit être maître de ses mélanges de variétés botaniques; il doit choisir le mode de torréfaction qui convient le mieux à son café, il doit enfin proposer le mode de préparation qui permettra au mieux à son café d’exprimer toute sa richesse aromatique.


 

Il convient ensuite de donner au café la place qui doit lui revenir dans le monde de la gastronomie. La France et Paris peuvent être les lieux privilégiés de cette reconnaissance. Au-delà d’une légitimité historique toujours remise en cause, la France a su développer une compétence de la dégustation qui lui donne les instruments conceptuels nécessaires à l’élaboration d’une carte des goûts du café. Son art de la gastronomie est encore reconnu dans le Monde entier. Sa proximité des cultures arabes (d’où vient le café), son implication réelle dans la diffusion du café dans toute l’Amérique latine, en Afrique de l’Ouest et jusqu’en Indochine lui donnent une vraie raison de construire enfin l’alliance nécessaire entre les caféiculteurs et nos meilleurs agriculteurs d’excellence.



Pour obtenir cette reconnaissance, AVPA se propose de jouer sur les ressorts de la compétition, à travers un concours international. Le café sera proposé selon les deux modes de préparation universellement répandus : café filtre, café expresso. AVPA a démontré sa capacité à organiser ce type d’opération qui, avant le côté évènementiel et festif indispensable, requiert  une méthode rigoureuse de classification et de dégustation.



Un jury regroupera les cafés par famille de goûts puis, dans chaque famille recherchera les « meilleurs ». Cela impose un jury francophone composé de personnalités du monde de l’analyse sensorielle, de l’univers du café, du monde du goût et du plaisir gastronomique.


Philosophie du concours